Imprimer

Mon premier Liège-Nancy

Ayant passé il y a peu le cap de la soixantaine et étant le nouveau propriétaire d'une Sunbeam S8 de 1950, j'étais donc dans les conditions pour une première participation dans la classe 8, celle des papys.

Souvenir : il y a 38 ans, en parallèle à Liège-Nancy-Liège, premier du nom, je prenais part à Liège-Nice-Liège. Cette épreuve, dans la forme de l'époque, n'existe plus tandis que LNL en était, ce week-end, à sa 38ème édition.

Préparation : on ne part pas pour pareil périple sans un minimum de préparation. Lecteur de road-book, plaques numéros, compteur de vélo plus la maintenance de la moto, vidanges, niveaux, batterie(s) chargée(s), …

Préparation, encore : écouter les explications des anciens (Jean-Pierre, Etienne, …) pour comprendre comment ça fonctionne. Ça n'a pas l'air compliqué mais mieux vaut savoir à l'avance !

Contrôles : présenter la moto et les papiers, enlever le sac avec tout le nécessaire pour le week-end (numéros, tickets repas et hôtel, road-book, …)

Départ : à 7 heures, 33 minutes et 20 secondes, c'est parti. Je suis accompagné de Jean-Pierre qui va veiller sur moi jusqu'au Luxembourg

Premier contrôle : on est bien dans les temps, même assez en avance. Tant mieux, on pourra faire un petit besoin, jeter un œil à la moto, discuter avec les participants proches en numéros.

Première base : là, il n'est plus question de rouler à n'importe quelle vitesse. Faut être le plus près possible de 36 km/h sur les 7 premiers kilomètres. Peut-être, ne sommes-nous pas dans une base, peut-être y sommes-nous et, si nous y sommes, on ne sait pas où sont planqués les contrôleurs d'arrivée. Bref, pas le plus simple surtout que la Sunbeam aurait tendance à hésiter sur le 3ème rapport et à être trop haut en 2ème.

Repas de midi : chez Luxlait un peu au-dessus de Mersch au Luxembourg. C'est le moment de sortir les tickets. Apéritif, buffet froid, buffet chaud, dessert et deux boissons. Après ça, on serait mieux à la sieste !

Problème (1) : la moto ratatouille, la batterie est assez faible. Je la change (heureusement, j'en ai une de réserve). Ça va mieux mais j'ai manifestement un problème de charge.

Entraide : je trouve un chargeur auprès de notre président, Éric. Merci à lui et dommage pour son problème mécanique le dimanche.

Troisième contrôle : au château de Preisch, juste après notre entrée en France. Superbe endroit dans son écran de verdure. Jean-Michel est au contrôle et m'explique que les brise-vitesse que nous venons de retrouver sont bien nécessaires. Moi, je dis que l'on vient de traverser le Luxembourg sans la moindre bosse et que les Français sont pour le moins restrictifs. Quoi qu'il en soit, ils sont là et il faudra bien faire avec.

Tracé : superbes routes au Luxembourg, bien sûr, mais aussi en France. Vraiment de belles découvertes avec, en général, un revêtement sec.

Road-book : parfait ! Facile à suivre, très précis, il fallait le vouloir pour se tromper !

Nancy : belle ville pour ce que j'en ai vu. Nous logeons un peu en-dehors de la ville à l'hôtel Ariane.

A l'hôtel : rangement de la moto, contrôle des niveaux et vérifications diverses. Je rajoute un peu d'huile, je sors la batterie pour la charger et hop, à la douche !
Je récupère mes bagages et m'installe. A 21 heures, souper, très bon et vite servi, quelques discours et au lit. Faut se lever tôt demain !

Trajet retour : de belles routes encore même si un peu plus (trop) de lignes droites. Les contrôles horaires se succèdent avec à chaque fois la même question : entre-t-on dans une base ? Comme on ne sait pas, on reste donc sur notre 36 km/h de moyenne même si c'est peut-être inutile.

Météo : hier s'est très bien passé, du soleil mais surtout du sec même si quelque routes étaient humides. Ce matin, grand bleu jusque midi puis quelques averses l'après-midi, aussi brèves que soudaines. Bref, pas de quoi noyer une grenouille !

Problème (2) : ce matin, j'ai encore dû changer la batterie. La moto a vraiment un problème de charge. A chaque contrôle, un petit coup de charge avec le chargeur d'Éric et je croise les doigts. Ouf, ça aura tenu jusque Liège !

Retour à Liège : de nombreuses personnes pour nous accueillir et nous féliciter. Ça fait du bien tout comme, d'ailleurs, le pain saucisse.

Classements : remise des prix peu de temps après l'arrivée et bonne surprise pour moi. Je suis 3ème dans ma catégorie derrière Etienne et Louis. J'ai pris un peu trop de secondes dans les bases. Faudra étalonner le compteur un peu plus précisément pour l'année prochaine ! Bravo à tous les participants.

Organisation : sans failles ! Super d'arriver à promener autant de personnes dans ces conditions pareilles où tout est sous contrôle. Bravo !

Merci : un tout grand merci ax organisateurs pour le temps passé, la bonne humeur et, je me répète, l'organisation impeccable.

A l'année prochaine …