Le « Nancy »

 

Lorsqu’en 1971, quelques  propriétaires de motos anciennes ont fondé le Vétéran Moto Club Belge, ils n’avaient guère d’idées sur les soins à apporter à ces ancêtres et les promenades organisées à l’époque étaient émaillées d’une succession impressionnante de pannes et déboires divers.

Mais l’expérience vint petit à petit et les ancêtres redevinrent fiables au point d’entrevoir, dès 1978 la possibilité de réaliser des promenades un peu plus longues.

En 1978, Jacques Filansif confiait à Hubert Burguet et aux jumeaux, une idée folle : lancer les motos anciennes dans un grand raid !

On prit donc une carte d’Europe et on y traça un cercle représentant une distance de 300 km à vol d’oiseau autour de Liège, siège du club.

Après mûres réflexions, le choix se porta sur Nancy car :

nos villes sont jumelées depuis 1954

les deux clubs automobiles, également

et il y avait à Jarville, une caserne de CRS qui acceptait de nous héberger.

Pourquoi Verviers pour les deux premières éditions ? Parce que nous y avions trouvé beaucoup de sympathie à notre idée et un soutien logistique appréciable.

Et c'est ainsi que le vendredi 28 septembre 1979, onze courageux, déclarés fous par certains, allaient rejoindre la Cité où le Téméraire avait péri ! Il s'agissait de Bovy Michel, Branse Jack (Nl), Colle Marcel, Filansif Jacques, Gras Jean, Lejeune Jean, Mathieu Jean-Pol, Mernier André, Morhing Michel, Robert Roger et Tiquet Fernand.

C'est leur enthousiasme pendant ces deux jours et leur joie bien visible à l'arrivée qui firent que cette épreuve fut reconduite en 1980, malgré ce petit nombre de participants. Peu de pannes, vite arrangées d'ailleurs par l'entraide spontanée. Une vraie famille!

1980. 21 pilotes au départ dont 9 de la première édition. Peu après Metz, le joint de culasse de la FN d’Albert Dekens  lâche.  Il faut se résoudre à charger. Mais après le souper, sans rien dire, un trio s’affaire autour de la moto toujours solidement arrimée à la remorque du père Bovy. 01h30, le travail est terminé, mais il est impensable de mettre le moteur en marche à une heure aussi matinale…. Quelle surprise pour Albert que de voir les amis décharger la moto en lui disant : « Elle est réparée, on va te pousser ». Quelle joie pour lui d’atteindre Verviers au terme de l’épreuve. Merci encore à messieurs Beaufays, Mathieu et Nihant.

En 1981 a lieu le premier " Liège-Nancy-Liège"
En 1982, Hubert Burguet cède la place de directeur de course à Adrien Absil qui sera secondé par Nobert Antoine

En 1983, Pour la première fois, l'arrivée a lieu Place Stanislas et nous sommes reçus à la Mairie car les locaux de l’Automobile Club Lorrain deviennent trop exigus pour nous accueillir. 43 motos au départ mais seulement 27 à l’arrivée.

1984. La pluie joue de mauvais tours à plus d’un. On rentrera même une certaine moto dans un café…
Un réservoir défectueux est démonté et placé verticalement sur les genoux de la passagère pour effectuer les 4 dernières heures de course.

Un side se sépare de sa moto.. Une corde et deux bouts de bois feront l’affaire, mais hélas, cette corde détériore le circuit électrique et il faudra se résoudre à abandonner.

En 1985 un road-book officiel fait son apparition.

N seul commentaire : rien ne restera sec.

En 1987, Adrein Absil renonce à la direction de course et bien malgré lui, Henri Bovy, président du VMCB est chargé de cette mission.

Lors de réception à la mairie de Nancy, nous évoquions le dixième anniversaire. Durant son discours, Madame Bleuzet  adjointe au maire de Nancy déclara: "C'est une belle épreuve, je pourrai peut-être y participer" Tout le monde a applaudi, puis Michel Bovy s’est avancé et lui ai dit :" Eh bien Madame si vous le désirez je vous offre la place dans mon side l'année prochaine"

En 1988, Au printemps les contacts furent repris avec la dame qui tint parole. Elle a fait le voyage aller, tandis que l'échevin Peeters de Liège faisait le voyage retour.

Nous fêtons le dixième anniversaire de l'épreuve. Quatre pilotes se voient remettre un diplôme d'honneur pour avoir effectué les dix premières éditions. Il s'agit de Michel Bovy, Jacques Filansif, Jean Lejeune et Michel Mohring.  

 

C'est la fête, mais suite à de profondes transformations à la caserne de Jarville, nous devons nous tourner vers un hôtel pour l'hébergement. Confort accru, certes, mais regrets d'ambiance pour beaucoup.

 

1989.Le road book est légèrement modifié: il ne renseigne plus que les carrefours nécessaires à la compréhension du parcours. Il s'en trouve ainsi allégé et c'est tout profit pour nos concurrents. Une nouvelle classe fait son apparition: c'est la classe " Touriste ". Pour eux, aucun souci de chrono! Seul compte pour eux le désir d'arriver à Nancy d'abord, à Liège ensuite.
Nous devons définitivement tourner la page sur la C.R.S.39 de Jarville.

1990 Des difficultés de dernière minute compromirent l'organisation de cette 12 édition. Grâce au dynamisme de Monsieur Perrettte du RACL tout rentra dans l'ordre.

1991 La formule est reconduite, nous logeons à l'Ariane et nos motos à l'Institut Saint Joseph. Cette fois la plus ancienne machine inscrite est celle d'un Belge, Fernand Lapierre qui exhibe une magnifique Gillet 350 à courroie, de 1922. Hélas des problèmes d'allumage le priveront d'arriver à Nancy !

Cette année, nos amis français renouent avec l'épreuve et ce sont 6 pilotes qui se présentent au départ et à l'arrivée. Merci à Roger Anzemberg pour cet effort et pour la promesse de venir encore plus nombreux en 1992.  Petite ombre à cette 13 édition, sur les 82 partants, seulement 66 arrivées.

1992 Une des plus belles éditions aux dires de la plupart des 79 partants. Le premier Anglais de l'histoire du rallye est inscrit, mais il déclarera forfait quelques jours avant le départ.
Tout se passe à l'Ariane. Quelques dévoués, pas assez nombreux, se chargent de bâcher les motos. Ils seront surpris par un orage.

2000 Trois marseillais participent et terminent honorablement l’épreuve

2003 Magnifique édition du 25ème anniversaire avec 114 partants.

2004 Pour fêter le 50ème anniversaire des deux villes le comité a invité un représentant de chacune d’elle à participer à l’épreuve. Monsieur l’échevin Mévis a relevé le défi mais  du côté nancéien, personne ne possède le permis moto adéquat. On essayera d’arranger cela pour la 27ème édition. Cette édition annonce un record de participants : 134, ce qui pose pas mal de problèmes logistiques.

2005  Trois Marseillais sont à nouveau inscrits. Deux participants ont participé aux 27 éditions.

2007  De gros nuages noirs survolent le Royal Motor Union et posent des problèmes à l’organisation de notre épreuve.

2008 L’ASBL Liège-Nancy-Liège est créée.

2009 Décision est prise de réaliser le roadbook au départ du Tripy.